Esthetique du sourcil

L’ESTHETIQUE DU SOURCIL  

L’esthétique du sourcil

Le sourcil est essentiel dans le rajeunissement du regard.
Il est indispensable d’analyser l’ensemble : le front, le sourcil, la peau de la paupière supérieure et l’ouverture palpébrale.

Le Vieillissement périorbitaire

Le vieillissement périorbitaire comme celui de la face est multifactoriel. Il associe une résorption osseuse ainsi qu’une atrophie graisseuse. La contraction répétée des muscles abaisseurs (principalement l’orbiculaire) du sourcil entraine la ptôse progressive du sourcil et la survenue de rides péri oculaires de la patte d’oie.

De plus on note souvent une queue de sourcil « dégarnie » due à une épilation agressive répétée.

Analyse du regard

De manière générale le sourcil doit être positionné au niveau de l’arcade sourcilière. On note une variation physiologique de position du sourcil entre l’homme chez qui le sourcil est généralement plus bas et plus horizontal et la femme chez qui il est plus arqué et la queue plus haute,

Il y a 2 grandes classes de paupières, les paupières pleines entrainant la ptose du sourcil et les paupières creuses qui par manque de volume et de soutient du sourcil entraine une squelettisation du regard.

Cela provoque dans les 2 cas un regard vieillissant et fatigué.

La paupière pleine – La ptose

Elle prédomine soit sur la queue du sourcil soit elle atteint l’ensemble de celui-ci.

En première intention on inhibe, avec la toxine botulique, l’action du muscle orbiculaire (autour de l’œil) responsable de la chute, cela permet de potentialiser l’effet liftant du au muscle frontal qui va ascensionner la queue du sourcil.

Lorsque l’effet est insuffisant on peut soutenir et lifter la queue du sourcil avec un bolus d’acide hyaluronique.

Dans certains un fil tenseur permet d’obtenir un résultat satisfaisant.

En dernier cas on a recour à la chirurgie, on réalise une résection supra sourcilière au niveau de la portion externe, cicatrice qui s’estompe rapidement dont le résultat est plus durable.

On peut associer les différents gestes selon l’examen.

La paupière creuse – Le manque de volume

Il est souvent associé un creux au niveau de la tempe qui accentue l’effet dans ce cas il est nécessaire de le traiter conjointement par acide hyaluronique ou microlipofilling (injection de graisse)

Lorsque la queue du sourcil n’existe plus à cause d’une épilation répétée on corrige cela avec une greffe de sourcil pour redonner le volume que l’on peut associer à une dermopigmentation pour donner plus de densité.

Conclusion

Le sourcil a une place essentielle dans le rajeunissement du regard et du tiers supérieur du visage. Il y a de nombreuses variables tels que la position, la taille, la forme, les pilosité ainsi que les gestes déjà réalisé (dermopigmentation) qu’il faut prendre en compte. Plusieurs solutions s’offrent à nous afin de s’adapter à votre demande.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search

+