Clinique Villa Blanche

Le cuir chevelu

Principes de la chirurgie du cuir chevelu

Les greffes de cheveux sont le seul traitement permettant de traiter de façon définitive une zone alopécique.

On prélève les unités folliculaires soit une à une (FUE) soit par bandelette (FUL) au niveau occipital que l’on prépare secondairement.

Indications

L’alopécie androgénique touche jusqu’à 50% d’hommes et de femmes tout au long de leur vie.

Seule la chirurgie permet de traiter de façon permanente et définitive une zone alopécique.

Elle peut avoir un retentissement psycho social important notamment dans la confiance en soi avec un impact dans les relations sociales et au niveau de la qualité de vie. Pour toutes ces raisons un nombre croissant de ces hommes et de ces femmes cherchent à retrouver leur chevelure. Il existe différentes méthodes pour camoufler cette alopécie telles que les poudres, les bombes, la dermopigmentation voir les compléments capillaires mais aucunes d’elles ne sont définitives.

Seule la chirurgie permet de traiter de façon permanente et définitive une zone alopécique.

Les principales sources de réticence au recours à la chirurgie sont les cicatrices, et les autres effets secondaires redoutés des procédures invasives. Elles sont réalisées sous anesthésie locale et en ambulatoire.

De nos jours, la prise en charge chirurgicale des alopécies notamment les alopécies androgéniques (AAG) relève principalement des techniques d’auto greffe que sont la FUE (Follicular Unit Extraction), la Follicular Unit Hair Transplantation (FUT) et la FUL (follicular Unit Long hair).

Les principes du greffe d’unité folliculaire : FUE et FUT (bandelette)

La calvitie (masculine et féminine) est due à la sensibilité des follicules capillaires (à l’origine du cheveu) à une hormone : la dihydrotestostérone (DHT) qui est un dérivé de la testostérone.  C’est l’exposition des follicules à la DHT qui empêche leur régénération d’où leur chute définitive. Tous les follicules ne sont pas sensibles à ces hormones. Les cheveux de la couronne hippocratique (contour de la tête) ne sont pas sensibles à la DHT et donc ne tombent pas, même avec l’âge.

Donc le principe de la greffe de cheveux est d’implanter ces cheveux de la couronne, non sensibles à la DHT, au niveau de la zone dégarnie. Une fois la greffe prise ces cheveux non sensible à l’alopécie androgénique, ne tomberont plus.

Il n’y a pas de rejet car il s’agît d’une auto greffe.

Le Déroulement

La FUE

            La procédure

Le premier temps : l’extraction des unités folliculaires

Après anesthésie locale préalable, on réalise au niveau de la zone de prélèvement l’extraction des unités folliculaires qui comprennent de 1 à 4 cheveux.

L’extraction est réalisée à l’aide d’un « micro-punch » de diamètre inférieur à 1 mm qui ne laisse pas de cicatrice.

Le deuxième temps : l’implantation des greffons capillaires par des micro incisions.

Les avantages des micro greffes de cheveux FUE: une micro chirurgie non invasive

  • Pas de cicatrices dans la zone donneuse,
  • Pas de saignements,
  • Pas pas de douleur,
  • Pas d’œdème,
  • Pas de dommages sur l’implant capillaire (taux de transsection minime),
  • Eviction socio-professionnelle limitée (1 à 3 jours)
  • Des résultats naturels
  • Une densité plus importante
  • Possibilité de corriger la barbe ainsi que les cicatrices dans ces zones (lèvre supérieure, menton…) et au niveau des sourcils. 

La FUT (Bandelette)

Le prélèvement consiste à prendre une bandelette de cuir chevelu au niveau occipital puis sous microscope à prélever les unités folliculaires. Ensuite on referme la zone de prélèvement selon la technique trichophytique (de NATAF) afin que les cheveux repoussent au travers de la cicatrice et la camouflent.

L’implantation s’effectue de la même manière que pour la FUE.

Le temps opératoire est plus court mais il y a une cicatrice au niveau occipital.

Les traitements complémentaires

Les traitements médicaux :

La lotion minoxidil ® (seul traitement local) et le finastéride ® (traitement par voie orale) n’ont pas une efficacité à 100%, en général ils arrêtent la chute mais en aucun cas ne restaurent les cheveux perdus. Leur effet s’estompe au bout de 24mois. De plus, lors de l’interruption du traitement, tout gain obtenu est rapidement perdu.

Il est recommandé d’associer un traitement, en général, le minoxidil avant et après les greffes. Une application 2 fois par jour permet de ralentir la perte des cheveux en agissant sur la vascularisation locale. Cela améliore le site receveur des greffons.

Suites

Chirurgie ambulatoire : entrée le matin et sortie le jour même.

On réalise une consultation à 48h et à 10 jours en post opératoire.

C’est une chirurgie peu douloureuse, une médication par Doliprane suffit.

Dans le cas de la FUE : simple sensibilité au niveau des zones de prélèvement et d’implantation.

Et dans le cas de la FUT : une tension occipitale due au prélèvement de la bandelette.

La prise de greffe se fait en 2-3 jours et un shampoing doux est alors possible.

L’éviction sociale est variable et peut aller de 1 à 7 jours en fonction de la technique utilisée et de son importance.

Il y a peu de complications à noter :

  • Un saignement peut être observé par un des points de prélèvement ou de greffe nécessitant une simple compression.
  • Une surinfection est très rare et en général localisée.

Résultats

Les résultats sont très naturels, le bilan fait à distance permettra d’évaluer l’éventualité de séances complémentaires en fonction de la densité obtenue et du désir de chaque patient.

Les résultats définitifs sont évalués à un an.