Clinique Villa Blanche

Le Bodylift

Principe du bodylift

Il consiste à retendre la peau au niveau abdominal et dorsal dans la même opération : c’est une Dermolipectomie circulaire.

Par une incision de lifting abdominal sus pubien prolongée dans le dos au dessus des fesses, on lifte la peau abdominale et dorsale pour enlever l’excédent cutané et redrapper ainsi l’ensemble du tronc.

Indication du bodylift

Le body lift est indiqué en cas d’excès cutané faisant suite à un amaigrissement important, spontané ou après une chirurgie bariatrique de type sleeve ou anneau gastrique.

Cet excès de peau peut aller jusqu’ à recouvrir le pubis entrainant une gêne esthétique voir fonctionnelle. Dans les cas où cet excès est important on pourra réaliser une demande d’entente préalable (et attendre l’accord) pour que la sécurité sociale participe à la prise en charge de cette intervention.

L’appréciation des facteurs de risque est primordiale dans l’indication de ce type d’intervention et peut ainsi conduire à une contre-indication, il s’agit en effet d’une opération lourde.
Le bilan devra être complet, permettant d’apprécier et d’évaluer le risque opératoire, notamment au niveau veineux : antécédents, dopler, consultation vasculaire, traitement préalable si nécessaire, contre-indication éventuelle. En effet, un très mauvais état veineux, des antécédents de phlébite et d’embolie pulmonaire sont des contre-indications.

Déroulement de l’intervention de bodylift

La préparation est très importante, elle commence dès la consultation par l’explication très précise des différents éléments de préparation :

  • La préparation cutanée antiseptique la veille et le matin
  • La prescription et la mise en place de bas compressifs avant le bloc opératoire
  • Le traitement anticoagulant défini par l’anesthésiste

L’hospitalisation commencera 1 à 2 jours avant l’intervention.

Au bloc opératoire, l’anesthésie sera générale.

L’intervention comportera deux temps :

  • Un temps antérieur, abdominal (devant)
  • Un temps postérieur, dorsal (derrière).

C’est donc une intervention longue (4 heures).

Le temps abdominal :

C’est une dermolipectomie abdominale classique, l’incision est horizontale, sus pubienne, prolongée de chaque côté jusqu’aux épines iliaques antérieures.

Elle se prolonge sur les côtés, le plus loin possible, et sera rejointe par l’incision postérieure.

Le lifting abdominal consiste à décoller toute la peau abdominale antérieure, en avant des muscles, à corriger une éventuelle hernie ou un diastasis des muscles droits de l’abdomen (élargissement de la ligne médiane).

L’excès cutané sera supprimé et la suture sera faite en trois plans.

Le temps dorsal :

L’incision est prolongé vers l’arrière sur le dos, celle de la plastie abdominale de chaque côté et se rejoint au milieu en formant un V permettant de cacher une partie de la cicatrice à la jonction des fesses.

On pourra ainsi, après décollement dorsal, lifter toute cette partie là et utiliser l’ensemble du lambeau cutaneo-adipeux (peau en excédent) pour remonter et redonner du volume au niveau des fesses.

Cette intervention réalise donc un véritable remodelage de toute la partie abdominale et dorsale. Elle permet aussi de lifter et regalber les fesses.

Les cicatrices seront placées au niveau des sous-vêtements quand cela est possible afin qu’elles ne soient pas visibles en sous-vêtements ou maillot de bain.

Suites et résultats

Vous serez hospitalisé 2 à 3 jours en fonction des suites.

Une contention post-opératoire sera posée dès la fin de l’intervention, au bloc opératoire , le plus souvent il s’agit d’un body compressif réalisé sur mesure avant l’intervention.

Le lever sera précoce, le port de chaussettes compressives sera maintenu pendant toute la durée de l’hospitalisation, ainsi qu’une prophylaxie par anticoagulants pour prévenir la survenue de trombo-phlébites et de phénomènes trombo-amboliques. L’anesthésiste jugera de la durée nécessaire de ce traitement.

Au cours des premières 48 h, on réalisera l’ablation des redons (petites bouteilles permettant de drainer les écoulements résiduels) dans les cas où ils ont été nécessaires.

Les pansements seront refaits à ce moment là. La sortie sera décidée à partir de ce moment si vous êtes autonome et si la douleur est gérable.

Au cours du premier mois il est indispensable de maintenir la contention.

Un arrêt d’activité s’impose durant 6 semaines.

Dans le cas d’une prise en charge par la sécurité sociale vous pourrez bénéficier d’un arrêt de travail.

Les Consultations se feront de façon très régulière jusqu’à cicatrisation complète (7 et 15 jours puis à 1 mois).

Au delà, un traitement préventif de la cicatrice se fera par application de bandelettes de silicone associée à une compression directe, elles permettront de prévenir toute hypertrophie cicatricielle.

Les premiers résultats sont visibles dès le post opératoire mais les résultats définitifs ne seront obtenus qu’après 6-12 mois. Ils sont toujours très spectaculaires, puisqu’ils redessinent complètement la silhouette dans ses zones thoraco-abdominales, dorsales, et les fesses.