Clinique Esthétique Villa Blanche

Suivi post-opératoire

Suivi post-opératoire

La rapidité de résultat d’une intervention dépend de la cicatrisation cutanée qui s’ensuit. Celle-ci varie selon les sujets, l’âge, la localisation de l’incision, le type d’intervention etc.

Enfin, certaines régions comme les paupières et le visage sont très favorables à ce type d’interventions puisque dans ces zones les cicatrices ne se voient pas, alors que des incisions au niveau des bras ou des cuisses engendreront parfois des cicatrices plus visibles.

Le phénomène cicatriciel dépend de trois facteurs :

  • La suture chirurgicale
  • Le patient
  • La prise en charge de la cicatrice avant sa maturation

Une cicatrice évolue sur plusieurs mois après l’intervention. Au début elle est classiquement rosée, parfois rouge, et blanchit progressivement sur 6 à 24 mois. Durant cette période crèmes, patchs siliconés, compression et éviction solaire sont souvent nécessaires.

chirurgie esthétique nice

Il est donc important de comprendre que le processus cicatriciel ne dépend pas uniquement de la suture chirurgicale. L’âge, la bonne santé du patient et les soins que vous apporterez par un suivi régulier à cette cicatrice sont également décisifs.
Enfin, si une cicatrice invisible n’existe pas, de nombreuses techniques (tatouage, lasers…) permettent de les atténuer.

D’une manière générale, il faut être patient et laisser la nature faire son travail…

Le processus de cicatrisation est long et n’est vraiment terminé qu’après un délai minimum d’un an. Sa qualité finale ne peut donc être jugée qu’une fois ce délai écoulé.

Le champ d’actions de la chirurgie plastique est trop vaste pour que tous les thèmes soient développés ici…