Clinique Villa Blanche

La Blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières

La Blépharoplastie

Le vieillissement des paupières supérieures et inférieures est directement lié à l’activité des muscles palpébraux péri-orbiculaire (c’est eux qui permettent d’ouvrir et de fermer les paupières). C’est leurs actions à la longue qui vont entrainer le vieillissement de celle-ci en générant un excès de peau, des rides voire même une modification des volumes de la graisse périorbitaire.

On distingue ainsi dans le vieillissement différents éléments qui apparaissent :

  • Pour la paupière supérieure :
    • Un excès de peau plus ou moins important pouvant aller jusqu’à gêner la vision latérale
    • Un excès de graisse essentiellement sur la partie interne de la paupière
    • Enfin des rides aux coins externes des paupières (ride de la pate d’oie)
  • Pour la paupière inférieure, trois éléments sont à distinguer :
    • L’excès de peau
    • Les poches graisseuses
    • Les cernes

Chez certaines personnes, ces problèmes peuvent être constitutionnels, par exemple les paupières asiatiques qui ont la particularité de ne pas présenter de plis sur la paupière supérieure avec un excès apparent de peau.

Il en est ainsi des cernes que l’on peut avoir très tôt et qui sont dans ce cas là constitutionnelles.

Blepharoplastie chirurgie esthétique des paupières

Principe de la La Blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières

On distingue la paupière supérieure et la paupière inférieure pour lequel le traitement est radicalement différent.

Pour la paupière supérieure, il s’agit du traitement chirurgical classique qui vise à retirer l’excès de peau et de graisse. La cicatrice est alors située dans le pli palpébral supérieur.

Pour la paupière inférieure, dans notre expérience, l’acte chirurgical invasif avec incision de la paupière a quasiment disparu, et à laissé la place au lipofilling depuis maintenant plus de trente ans.

En effet le lipofilling est le traitement idéal des cernes et paradoxalement aussi des poches que nous qualifions plutôt de « pseudos poches » puisque le traitement se fait paradoxalement par ajout de graisse.

Pour l’excès de peau il est là aussi traiter par lipofilling qui permet de redraper la paupière et de restructurer la peau grâce à la régénération

Les avantages de cette approche sont évidents : absence d’incision, absence de décollement et donc de risque de rétraction cutanée de la paupière inférieure (œil rond) et traitement combiné des trois secteurs : poches, cernes, peau.

Enfin le lipofilling peut être élargit dans le même temps dans l’ensemble du visage.

Blepharoplastie chirurgie esthétique des paupières

Déroulement  de la Blépharoplastie ou chirurgie esthétique des paupières

Le plus souvent il est conseillé de réaliser la semaine précédent l’intervention, un traitement par botox, lequel en réduisant l’activité musculaire, va permettre une meilleure implantation de la graisse et de meilleures conditions anatomiques pour la blépharoplastie supérieure.

L’intervention se fait sous anesthésie locale en ambulatoire, elle peut combiner le traitement des paupières supérieures et inférieures.

La durée de l’intervention pour les paupières supérieures est de moins d’une heure et d’une heure et demi avec le lipofilling des paupières inférieures.

Pour la paupière supérieure on réalise debout un dessin qui va délimiter la zone de peau qui va être retirée et qui va localiser la graisse à enlever.

Ensuite, au passage au bloc, anesthésie locale après réfrigération cutanée pour insensibiliser la peau, incision selon le dessin. La peau est retirée et la graisse enlever si besoin.

La fermeture se fait par un surjet sous cutané (fil passant sous la peau). Ce fil est bloqué latéralement par de petites bandelettes (stéri-strip), le plus généralement il n’y a pas de points supplémentaires.

Pour la paupière inférieure, c’est le lipofilling avec ses trois étapes classiques : anesthésie, prélèvement de graisse et injection.

Blepharoplastie chirurgie esthétique des paupières

Suites et Résultats

Après intervention, la tête est surélevée, avec l’application de compresses stériles imbibées de serum physiologique froid pendant environ une heure.

Pour les paupières supérieures les suites sont le plus souvent très simples. Les ecchymoses sont très rares, l’œdème est le plus souvent modéré.

Il n’y a pas de pansements, il est conseillé dans les jours qui suivent de garder la tête surélevée en dormant.

Le plus souvent la douleur est minime.

La première consultation se fait au troisième jour pour enlever les stéri-strips, le fil du surjet et les points séparés éventuellement.

On remet en place sur la partie externe de la cicatrice deux bandelettes collantes pour conforter la cicatrisation dans cette zone où la peau est plus épaisse, ces bandelettes pourront être enlevées au bout de trois jours.

L’évolution est très variable d’une personne à une autre et suivant l’importance de l’intervention. Le gonflement dure environ une semaine, en cas d’ecchymose, ceux-ci se résorbent en quinze jours. La cicatrice est plus longue à évoluer, surtout sur la partie externe et peut être visible plusieurs semaines, elle peut être camouflée au bout d’une semaine avec un fard à paupière.

A terme cette cicatrice est très discrète puisqu’elle est dans le pli palpébral supérieure, seule la partie externe peut être visible mais le plus souvent cachée dans le pli naturel. Le rythme de consultation est le suivant : 3jours, 1 mois, 2 mois, 6 mois.

Le résultat est souvent spectaculaire tout en restant très naturel, il est quasi-définitif, il est rare en effet de réintervenir sur une paupière avant 20 ans.

Pour les paupières inférieures il s’agit de suites d’un lipofilling.

Celles-ci sont simples puisqu’il n’y a pas d’incisons, la aussi la tête doit être surélevée avec application de froid.

Il existe surtout un gonflement lié à la surcorrection obligatoire puisqu’environ 30 à 50 % de la graisse va se résorber.

Le gonflement peut être plus modéré en l’absence de surcorrecton, le risque alors étant d’être obligé de compléter par une nouvelle injection.

Les résultats là aussi sont spectaculaires et très naturels avec disparition des « pseudo poches », des cernes, résection de l’excès de peau et régénération de celle-ci. Habituellement les suites sont indolentes.

Il faut compter entre une et deux semaines de gonflement.

Le résultat est définitif, il devra s’apprécier au bout de deux mois.

Dans le cas d’un traitement combiné, les suites sont celles de la blépharoplastie supérieure, associées à celle du lipofilling.

Dans ce cas, l’œdème est plus marqué.