La régénération par lipofilling

La régénération par lipofilling

Principe de la régénération par lipofilling

La régénération est le mécanisme de reconstitution d’un tissu lésé ou détruit naturellement ou accidentellement.

Le concept de régénération tissulaire ou d’ingénierie tissulaire et donc de médecine régénératrice est né de l’utilisation d’un tissu simple pour combler une perte tissulaire. C’est de cette idée que le sujet de thèse a émergé grâce à la liposuccion, génératrice de grands volumes de graisse.

La médecine régénératrice repose sur l’utilisation de cellules souches. Ce sont des cellules capables de donner naissance à différents types de cellules spécialisées, qui pourront réparer les tissus endommagés. En effet, elles ont la capacité à engendrer de nouvelles cellules et à se maintenir dans l’organisme par auto-renouvellement.

Le tissu adipeux est en phase de devenir l’étoile montante de la médecine régénératrice en raison de l’abondance de la source de tissu et de sa facilité de prélèvement.

Résultats de La régénération par lipofilling

Au fil des années, il a été constaté des résultats de lipofilling surprenants et inattendus sur tous les tissus concernés.

L’analyse des résultats sur plusieurs années a montré que ceux-ci ne concernaient pas seulement la correction des volumes mais intéressaient aussi le revêtement cutané. La peau était améliorée dans toutes ses caractéristiques physiques (trophicité, élasticité, grain de peau, ridules fermeté , coloration) avec un effet de relissage, de restructuration, une meilleure trophicité, au total une véritable régénération au sens propre du terme.

C’est à partir de ce moment que la notion de régénération a été mise en évidence et, a bien sur été reliée à l’injection de graisse.

Cette constatation a été faite en même temps que la découverte des cellules souches dans l’organisme. Le lien a été tout de suite évident : le tissu adipeux.  s’est révélé être le plus riche en cellules souches.

Ainsi, tous ces effets sont liés à la présence de ces dernières très nombreuses dans le tissu adipeux ainsi qu’à la présence de nombreux facteurs de croissance et de différenciation cellulaire.

De plus, ce tissu se révèle être le plus riche de l’organisme en cellule souche c’est donc le candidat idéal pour la médecine régénératrice.

Depuis, les indications du lipofilling ne se sont plus limitées qu’à la correction des volumes mais aussi et surtout à la régénération.

Ce constat a complètement bouleversé notre approche de la correction du vieillissement. La part du lipofilling prenant une place prédominante aux dépends des procédures plus invasives. Pour ce qui nous concerne on parle plutôt de lipolifting  voir même de liporégénération, plus adapté au but recherché.

Ainsi, grâce au lipofilling la procédure globale est beaucoup moins invasive et plus naturelle.

Par ailleurs, la qualité du résultat est infiniment meilleure puisque les procédures invasives font appel à une  ” réparation cicatricielle ” alors que le lipofilling fait appel à une ” réparation régénératrice ” reproduisant ainsi un tissu tout à fait normal sans cicatrice. On peut donc parler pour le lipofilling d’une correction tridimensionnelle dynamique. Tridimensionnelle car c’est la seule qui concerne les volumes et dynamique car c’est une régénération active qui se prolonge dans le temps grâce aux cellules souches et aux facteurs de croissance.

Ce phénomène de régénération par lipofilling a d’ailleurs aujourd’hui une application plus transversale puisqu’il concerne toutes les spécialités médicales et chirurgicales. Les cellules souches du tissu adipeux (CSTA)  peuvent donner différents types de tissus (voir schéma).

Une remarque : il faut enfin parler du potentiel immunosuppresseur des CSTA très utiles dans les lésions tissulaires des maladies auto-immunes voir même dans l’aide à la prise de greffe.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Search

+