Clinique Villa Blanche

Chirurgie Dermatologique

La clinique de chirurgie esthétique « Villa Blanche » dispose d’un bloc opératoire qui permet, sous anesthésie locale, des actes de chirurgie dermatologique ou cutanée en ambulatoire (pas d’hospitalisation), respectant les règles d’asepsie optimales, de sécurité et de confort du patient.

Les indications de la chirurgie dermatologique

La chirurgie dermatologique peut être nécessaire pour certaines lésions cutanées et sous cutanées bénignes (grains de beauté, kystes épidermiques, lipomes, etc…) ou malignes (cancéreuse notamment : carcinome basocellulaire et spinocellulaire, mélanome…).

Dans certains cas on peut réaliser un traitement par méthode non invasive : laser, peeling etc…

L’exérèse chirurgicale permet :

  • Un diagnostic certain par une analyse anatomopathologique
  • La suppression de tumeurs cutanées bénignes ou malignes
  • L’amélioration de l’apparence de la peau en enlevant des excroissances, des décolorations, ou les effets du vieillissement

Le déroulement de la chirurgie dermatologique

Une première consultation préalable à tout acte est nécessaire, afin d’établir la nature de son intervention et de fournir toutes les explications nécessaires. Cette démarche consiste pour le médecin à s’assurer que le patient a bien compris le déroulement et l’intérêt de l’intervention. Les traitements anticoagulants doivent être connus.

L’intervention se déroule sous anesthésie locale avec une sédation ou non et commence donc par l’injection d’un produit anesthésique qui insensibilise la région concernée. On réalise ensuite l’exérèse de façon indolore.

Tous les prélèvements sont analysés en anatomopathologie et / ou bactériologie si nécessaire. La suture peut être réalisée au fil résorbable ou non résorbable selon la localisation, dans ce dernier cas les fils seront retirés en consultation.

Les suites de la chirurgie dermatologique

En général, les suites sont très simples et sans éviction sociale.

Le taux de complications à la suite d’exérèses chirurgicales est très bas : de l’ordre de 5%. Dans la majorité des cas, les complications sont bénignes de types : malaises vagaux, saignements de la plaie opératoire dans les suites de l’intervention, notamment chez les personnes sous traitements anticoagulants. Comme dans toute chirurgie, il existe un risque d’infection post-opératoire bénin.

Pour les lambeaux, un suivi particulier est souvent organisé avec la réfection du pansement par le chirurgien en général dans les 3 à 4 premiers jours qui suivent l’intervention. Le patient part avec une ordonnance de soins pour réaliser des pansements.

Il y a une consultation de contrôle de la cicatrisation au bout de 7-10j, au cours de ce rendez-vous on pourra communiquer les résultats de l’analyse anatomo-pathologique de la pièce opératoire.

La prise en charge

La chirurgie des tumeurs malignes ou à risque élevé de malignité est prise en charge par la Sécurité sociale suivant les règles conventionnelles. Les mutuelles peuvent prendre en charge tout ou une partie des frais restant à la charge du malade (dépassements d’honoraires et autres…). La tarification de l’exérèse est définie et cotée par le chirurgien.

Les exérèses réalisées à visée esthétique, sur demande du patient ne font pas l’objet d’une prise en charge par la Sécurité sociale.

Dans tous les cas, un devis détaillé sera donné au préalable.